The society of lies/La société du mensonge.

Incidemment, nous ne vivons pas dans une société industrielle, mais dans un mensonge industriellement équipé.
A supposer qu’on démantèle le complexe industriel, le mensonge resterait.
La naissance du mensonge se perd dans la nuit des temps ; il a commencé avec la domination-sous-prétexte-de-savoir-profiter des autres, humains et non humains.
Il a commencé comme mensonge sur le savoir.
Pour profiter des autres, il faut croire savoir être en droit de le faire, premier mensonge inaugural.
En droit de les dominer, de les exploiter, de les manipuler, de les rabaisser, de les aliéner.
La civilisation aura consisté à améliorer sans relâche les moyens intellectuels, psychologiques, physiques et matériels d’y parvenir.
Jusqu’à tout défigurer ; tout recouvrir de mensonges.

Incidemment, ceux qui critiquent la société du mensonge industriellement équipé tout en reproduisant à leur échelle les pratiques de domination à l’origine de cette société ont dans la bouche le cadavre de toutes les émancipations avortées.

The society of lies.

Incidentally, we do not live in an industrial society, but in an industrially equipped lie.
If we were to dismantle the industrial complex, the lie would remain.
The birth of the lie is lost in the mists of time; it began with the domination of others, human and non-human, under the pretext of knowing how to profit.
It began as a lie about knowledge.
In order to take advantage of others, you have to believe that you know you have the right to do it, the first inaugural lie.
The right to dominate them, to exploit them, to manipulate them, to demean them, to alienate them.
Civilisation will have consisted in relentlessly improving the intellectual, psychological, physical and material means of achieving this.
To the point of disfiguring everything; to cover everything with lies.
Incidentally, those who criticise the industrially equipped society of lies while reproducing on their own scale the practices of domination at the origin of this society have in their mouth the corpse of all aborted emancipations.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.