La traversée des identités.

« La lutte pour l’autonomie commence avec l’éveil de la subjectivité radicale. »

Vaneigem.

Engin Akyurt.

.

La détermination biologique, aussi irréductible soit-elle pour la plupart des êtres humains, ne peut pas être ce qui détermine ce que nous ressentons, comme si, étant biologiquement « mâle » ou « femelle » nous serions contraints de nous ressentir « homme » ou femme ».

A l’inverse, le ressenti, aussi intense et authentique puisse-t-il être, ne peut pas être la négation de la dimension biologique.

Il s’agit donc d’harmoniser les deux, à travers un périple d’émancipation personnelle radicale : émancipation des stéréotypes, émancipation du regard aliéné et aliénant, émancipation de tout réductionnisme.

La trans-identité devient alors une traversée des identités contraintes comme des identités conditionnées.

Elle devient alors aussi une région intermédiaire, pleine de promesses pour une humanité pleine et entière ; un espace inexploré sans autre repère que ce libre et patient travail d’harmonisation qui passe par la reconnaissance et l’acceptation des données biologiques – et se libère ainsi du rapport techniciste au corps -, tout en inventant avec ces données de nouvelles relations et un nouveau regard ; relations et regard venus des profondeurs du ressenti le plus personnel, le plus singulier, bref radicalement émancipé de toute objectification de soi.

La subjectivité est la vérité.

Magda Ehlers.

.

« The struggle for autonomy begins with the awakening of radical subjectivity. »
Vaneigem.

The crossing of identities.


Biological determination, however irreducible it may be for most human beings, cannot be what determines what we feel, as if, being biologically ‘male’ or ‘female’ we would be forced to feel ‘male’ or ‘female’.
Conversely, the feeling, however intense and authentic it may be, cannot be the negation of the biological dimension.
It is therefore a question of harmonising the two, through a journey of radical personal emancipation: emancipation from stereotypes, emancipation from the alienated and alienating gaze, emancipation from all reductionism.
Trans-identity then becomes a crossing of constrained and conditioned identities.
It then also becomes an intermediate region, full of promise for a full and complete humanity; an unexplored space with no other reference point than this free and patient work of harmonisation which passes through the recognition and acceptance of biological data – and thus frees itself from the technicist relationship to the body -, while inventing with these data new relationships and a new way of looking at things; relationships and ways of looking at things which come from the depths of the most personal, most singular feeling, in short, which are radically emancipated from any objectification of the self.
Subjectivity is the truth.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.