Derrière les vitrines russes et occidentales.

L’intégration mondiale de toutes les formes de société du spectacle n’est pas un processus harmonieux, mais au contraire une guerre acharnée pour la prééminence, qui doit sceller définitivement le genre de despotisme qui soumettra les peuples. Du côté du pouvoir russe et chinois, le projet consiste à diffuser, derrière la vitrine anti-occidentale et par tous les moyens, géopolitiques, militaires, économiques, un spectaculaire intégré à dominante concentrée, tandis que le pouvoir occidental vise, par les mêmes moyens, mais derrière sa vitrine libérale, à concentrer un spectaculaire intégré à dominante diffuse.