Le fantôme de Paris.

Nous sommes de passage à Paris, où il n’y a plus de cultures, juste des ghettos, pauvres ou miséreux, quelques îlots avec des zombies riches, et l’on croise ici et là quelques passants enfermés dans leurs bulles mentales.

Section internationale de dérive psycho-émotionnelle.

Premiers aperçus sur la dérive psycho-émotionnelle.

Quand la vie est éprise d’un tremblement de ciel.

La dérive psycho-géographique abondamment pratiquée par les premiers situationnistes a perdu son objet même avec la disparition de la ville traditionnelle : la destruction des quartiers populaires, l’uniformisation des centres-villes, le trafic automobile omniprésent et l’incessant trafic marchand.

Il y a de quoi s’en désoler, et pour ceux qui le peuvent déserter, mais c’est aussi l’occasion historique de pratiquer une autre dérive, à la portée humaine plus vaste et plus profonde. Ces fragments poétiques en sont une première illustration.