Nos buts et nos méthodes, vision simplifiée.

– Dans la lignée des situationnistes, réinstaller – patiemment et dans la durée – une critique radicale de la domination-falsification planétaire : la domination, pour être comprise doit être saisie à la racine, et sa racine, c’est l’aliénation de plus en plus poussée de l’humain.

– Dans la lignée des situationnistes, réinvestir méthodiquement et centralement leur outillage théorique : par application des concepts de spectacle, d’aliénation, de falsification. Nous partons de ce constat auquel plus rien n’échappe : « Le spectacle s’est mélangé à toute réalité, en l’irradiant » (Guy Debord).

– Contrairement aux situationnistes, montrer et pratiquer la possibilité et la puissance libératrice immédiate et à long terme d’une émancipation intérieure. Nous puisons et puiserons dans la totalité de l’héritage philosophique ou spirituel, qu’il s’agit de libérer et de renouveler.

– Contrairement aux situationnistes, nous tenir méthodiquement à distance de l’éristique (qui privilégie et manipule l’affrontement polémique au prix de la vérité, de la justesse, de la mesure et de la fraternité). L’éristique, c’est le spectacle comme vérité du langage : « le vrai doit paraître faux et le faux vrai » (Schopenhauer).

Our goals and methods, simplified vision.

  • In the lineage of the situationists, to reinstall – patiently and over time – a radical critique of planetary domination-falsification: domination, in order to be understood, must be grasped at its root, and its root is the ever-increasing alienation of the human.
  • In the line of the situationists, to methodically and centrally reinvest the situationist theoretical toolkit: by applying the concepts of spectacle, alienation, and falsification. We start from this observation from which nothing escapes: « The spectacle has mixed with all reality, irradiating it » (Guy Debord).
  • Unlike the situationists, we want to show and practice the possibility and the immediate and long-term liberating power of an inner emancipation. We draw and will draw from the totality of the philosophical or spiritual heritage, which it is a question of liberating and renewing.
  • Contrary to the situationists, we will methodically keep our distance from eristics (which privileges and manipulates polemical confrontation at the cost of truth, correctness, measure and fraternity). Eristics is the spectacle as the truth of language: « the true must appear false and the false true » (Schopenhauer).